ST MARTIN-ON-THE-HILL

L’église de St Martin-on-the-Hill bâtie en 1862-3 était l’église paroissiale pour la nouvelle banlieue riche de South Cliff. Dès lors, elle était destinée à être une église de marque par sa décoration et ses offices, et ce jusqu’aujourd’hui.

George Frederick Bodley (m.1906), l’architecte de St Martin's, était un jeune homme quand il a reçu sa commission pour faire un plan de l’église; mais bientôt il est devenu un des artistes les plus distingués de l’époque victorienne. Les éntrepreneurs pour la décoration de l’église étaient Morris, Marshall & Co, une entreprise nouvellement fondée en 1861, mais qui deviendra bientôt une force dominante de la décoration intérieure et du dessin intérieur de l’époque victorienne. Les associés étaient Dante Gabriel Rossetti, William Morris, Edward Burne-Jones et Ford Maddox Brown. Leurs ouvrages se trouvent dans l’église.

St Martin-on-the-Hill était aussi distinguée pour les nouvelles formes d’offices célébrés pour la première fois à Scarborough. Son premier pasteur, Robert Henning Parr (m. 1888), était un homme très devoué aussi un prêcheur remarquable, mais inacceptable pour l’église dirigeante et anglicane des années 1860 et 1870, parceq’il était membre du mouvement ‘Tractarian’ et de son rituel. (Tractarian- mouvement de réforme qui avait l’intention de ramener les practices catholiques de l’église primitive à l’église anglicane). Il a introduit dans la nouvelle église (et à Scarborough) les usages de l’église ‘catholique’ dans ses offices – les cierges allumés, les croix, les statues et les vêtements liturgiques. Dans les années 1870, il s’est disputé avec l’Archevêque Thomson de York pour conserver les innovations qui faisaient scandales pour contrecarrer les accusations de ‘papisme’ contre son église.

La Façade Rouge (1862)

Le premier tissu daté de Morris & Co est un tableau de velours brodé placé contre l’autel. La couleur rouge-bordeaux était dans les années 1860 la couleur universelle employée pour les tapisseries autour de l’autel, jusqu’en 1875, quand St Martin's a commencé à utiliser des couleurs saisonnières (blanc pour Noël et Pâques, violet pour l’Advent et le Carème etc.). Les fruits du grenadier font allusion à la catholicité de la foi des Anglicans ‘Tractarian’ - de plus, on les voit peints sur le pignon Est de la nef.

Le Vitrail de l’Est (1862)

Le panneau central de la crucifixion créé par Brown, est identique bien que plus grand, à un autre panneau dans un autre vitrail. C’est fabriqué par Morris à Selsley dans le Gloucestershire en 1862. Les panneaux qui l’entourent racontent la parabole du vignoble et ont éte créés en 1861 par Rossetti pour l’Exposition Internationale de South Kensington; ils sont donc les premiers examples de vitraux de Morris et, en fait, ont lancé son studio.

La Chaire (1862)

Les panneaux de face représentent les quatre Evangélistes, et au-dessous les quatre Docteurs de l’Église Occidentale. Quand l’Archevêque Thomson les a vus en 1863, il a ordonné qu’ils soient cachés, parcequ’ils étaient papistes, donc offensifs (ils ont été cachés jusqu’à 1879). Les panneaux latéraux représentent une Annonciation par Rossetti, où Jane Morris est la Vierge, et oû une des filles de Burne-Jones est l’archange.

Traduit par Heather Sharps,

aidée par Catherine Noblet